More

    DC ramènera-t-il John Constantine à ses racines après Legends of Tomorrow ?

    JOHN CONSTANTINE ET LA LIGUE DE LA JUSTICE

    L’un des changements les plus controversés de la réinitialisation universelle du New 52 de DC a été d’intégrer officiellement John Constantine dans la DCU proprement dite. Il avait existé à l’écart, dans l’univers partagé avec le DCU-quand-c’est-utile de Vertigo, pendant presque tout son mandat en tant qu’entreprise en activité. Cette existence de Vertigo a permis d’explorer régulièrement la plénitude de son cul, sans avoir besoin de le synchroniser avec ce qui se passait à Gotham City ou à Metropolis. Le New 52 a supprimé tout cela, rajeunissant John et – surtout – le mettant dans une équipe de la Justice League, la maladroitement nommée Justice League Dark.

    Ce nouveau Constantin était apprivoisé. Il était toujours un mauvais garçon britannique, mais à ce stade, il avait moins d’avantage que Manchester Black, une parodie britannique grossière de personnages de bandes dessinées bâtards que DC avait créés en tant qu’antagoniste unique de Superman. Le fait est que Vertigo John était explicitement politique d’une manière qui était inutile à la seconde où vous l’avez coincé dans la même pièce que Zatanna et Batman.

    Les premières histoires de John concernaient principalement le paysage politique infernal de la Grande-Bretagne de la fin des années 80: Constantine escroquant un groupe de démons yuppies faisant un énorme pari sur une victoire conservatrice lors d’une prochaine élection générale, par exemple. Ou John se fait amener à faire tomber un culte chrétien apocalyptique s’attaquant aux Britanniques économiquement disloqués et volant leurs filles. Ou une branche (secrète) du gouvernement britannique tourmentant et assassinant presque un journaliste homosexuel dans le cadre d’une tentative de dissimulation. Ce sont toutes d’excellentes histoires, mais ce ne sont pas le type de méchants que vous mettez devant Superman et la Justice League.

    Il y a des signes que cela change, cependant.

    LE RETOUR DU BÂTARD FOU

    Le départ de Constantin de Légendes de demain, pris isolément, pourrait simplement être une évolution naturelle pour le spectacle. Les personnages ont été radiés et expulsés de nombreuses fois au cours des sept dernières saisons. Ce n’est même pas comme si le même acteur jouant deux personnages était sans précédent. Mais…

    Les bandes dessinées ont pris un tournant décisif vers les racines de John au cours des deux dernières années. Si Spurrier, Aaron Campbell et Matias Bergara ont bouclé une série de Hellblazer l’année dernière, cela nous a donné un Constantin aussi glissant que nous l’avions espéré, mais aussi magnifiquement furieux contre le monde et sa politique. Ce livre était imprégné de la politique du monde réel, des droits de pêche du Brexit aux députés conservateurs outrageusement racistes, citant même carrément le Premier ministre britannique M. Bean-meets-Verbal Kint. Et l’autre grand comique de Constantine, Hellblazer : L’ascension et la chute de Tom Taylor et Darick Robertson, se lance avec il pleut littéralement des milliardaires.

    Articles en vedette

    Derniers articles

    Articles similaires