Comment She-Hulk réinvente l’équipe Marvel Villain The Wrecking Crew

Quant aux voyous en question, ils sont une réinvention assez radicale du Wrecking Crew, une équipe de super-vilains apparue pour la première fois dans le numéro 17 de Les défenseursen novembre 1974.

Les membres fondateurs Wrecker, Piledriver, Thunderball et Bulldozer ont tous obtenu leurs pouvoirs/capacités (principalement des outils de construction surpuissants, euh, des outils de construction) grâce à une combinaison du pied de biche magiquement infusé de Wrecker et d’un éclair au bon moment, et ont passé la majeure partie de leur Marvel L’histoire de la bande dessinée affronte les Avengers, les Defenders, etc., Thor en particulier étant leur principal ennemi.

Dans leur brève rencontre en direct avec She-Hulk, le Wrecking Crew brandit beaucoup ses noms et ses outils (« Avez-vous volé un ouvrier du bâtiment asgardien ? » demande Jen. « Ouais », répond fièrement Wrecker), bien qu’ils soient vêtus de vêtements de rue relativement discrets par rapport à leurs tenues plus extravagantes de Marvel Comics.

Elle-Hulk La rédactrice en chef Jessica Gao dit à Den of Geek qu’elle et l’équipe de rédaction ont eu relativement libre cours pour réinventer le Wrecking Crew comme ils le souhaitaient.

“Nous ne faisons que tirer des personnages, puis nous proposons ce que nous voulons en faire”, explique-t-elle. “Nous le mettons sur papier, nous l’envoyons et Kevin [Feige, Marvel CCO] décide vraiment s’il l’aime ou non, et il vous donnera des notes. Mais il est généralement très, très ouvert et nous donne une liberté créative. Il dit toujours qu’il aime les idées si elles sont bonnes. Beaucoup de gens disent cela, mais Kevin le pense sincèrement quand il dit que s’il aime l’idée, alors ça va. Il se fiche d’où ça vient.

Alors que Jen Walters ne fait qu’une bouchée du Wrecking Crew lors de leur premier affrontement, on imagine que l’équipe est toujours très en jeu car Elle-Hulk se fraye un chemin à travers ses six prochains épisodes. L’un d’eux marmonne également que “le patron va être fou” alors qu’ils sortent de leur première scène, suggérant que nous n’avons pas encore rencontré celui qui tire les ficelles de l’équipage.

Articles en vedette

Derniers articles

Articles similaires