More

    Anthologie d’horreur Les nuances de la peur

    Fonctionnalité pour Shades of Fear

    Le Kickstarter pour le Shades of Fear Anthologie d’horreur vise à nous apporter une série d’histoires terrifiantes mettant l’accent sur « la couleur émotionnelle et évocatrice ».

    Lancé par Ashanti Fortson, lauréat du prix Ignatz (Dentelle de feuille, parent capricieux) et la lauréate du prix Eisner Allison O’Toole (Sœurs capricieuses, Famille capricieuse), l’anthologie sera une collection de 11 histoires de divers créateurs qui se concentrent sur une horreur subtile et plus psychologique, du genre qui vous rend paranoïaque à propos des bruits auxquels vous vous êtes habitué dans votre propre maison.

    Nuances de la peur adopte une approche artisanale de la conservation d’anthologies, guidée par le principe directeur d’une utilisation précise et réfléchie de la couleur et du design. Les dessinateurs en vedette intégreront le récit et la couleur, en sélectionnant des palettes pour leur pouvoir expressif. Leurs histoires montreront aux lecteurs l’horreur de la perte et du sacrifice, de ce qui se cache dans les espaces liminaires et de l’inconnaissable qui se trouve juste au-delà du voile.

    “Bien qu’il existe quelques exceptions importantes, les cisguys blancs et hétérosexuels (et Junji Ito) ont tendance à dominer les discussions sur l’horreur dans les bandes dessinées”, explique O’Toole. “Avec Nuances de la peur, Ashanti et moi voulions donner de l’espace à un groupe de créateurs plus diversifié et les encourager à s’amuser et à expérimenter le genre.

    L’horreur a toujours été un genre fascinant pour moi – même si je fais peur facilement. Tout le monde aborde le concept de “peur” différemment, et je suis devenu un fan du genre d’histoires qui n’ont pas l’air si effrayantes au début, mais au fur et à mesure que vous retirez les couches, cela finit par être le concept le plus effrayant que vous ‘ ai jamais vu.

    Nuances de la peur

    Illustration de Maya McKibbin

    Je suis intrigué par l’idée Nuances de la peur présente où la couleur contribue à l’atmosphère inconfortable qui est illustrée. Voici une liste des histoires qui seront présentées dans l’anthologie ainsi que les œuvres d’art actuellement disponibles. Chacun offre une perspective unique de ce qu’est la « peur », allant des attentes familiales (à la fois des vivants et des morts), des questions concernant la religion et la spiritualité, et quelque chose à propos d’un bar karaoké troublant ?

    Teinte du ciel

    Art par Ashanti Fortson

    La description: Au Home for the Holy, Cassandra apprend que sa souffrance la rapproche de Dieu. Le Cardinal, en charge du Foyer, écarte ses inquiétudes et ses expériences. Elle se demande si on peut faire confiance au Cardinal – et comment son institution caritative peut se permettre de vivre dans un luxe décadent…

    Histoire par: Ashanti Fortson

    « L’horreur me fait peur mais je suis toujours là » note : Oh mon Dieu, nous aimons un récit « la souffrance vous rapproche de Dieu ». Je déteste préventivement le Cardinal.

    NINA

    Illustration de Desolina Fletcher

    La description: Nina est un androïde conçu pour intuitionner et répondre aux émotions humaines, sur le modèle de la petite-fille décédée de son créateur. Mais que devient un androïde compagnon s’il est seul ?

    Histoire par: Desolina Fletcher

    « L’horreur me fait peur mais je suis toujours là » note : Jamais. Laisser. Ton. Androïdes. Seul.

    Réunion de famille

    Art par Amber Huff

    La description: Dans la chaleur étouffante d’un barbecue d’été, Theo est entouré de sa famille – les vivants et les morts. Les attentes de générations de ses proches peuvent être trop lourdes à supporter pour Theo.

    Histoire par: Ambre Huff

    « L’horreur me fait peur mais je suis toujours là » note : Seigneur, je n’ai PAS besoin de mes proches – vivants et morts – pour juger mes choix de vie.

    ventres

    Art de Mar Julia

    La description: Leily est une assistante nouvellement choisie pour La Procession del Mar, soutenant une divinité locale. Elle attire l’attention de Yamaris, un membre du cortège, qui commence à prodiguer à Leily de beaux cadeaux et des repas secrets. Si c’est ce que leur divinité offre aux fidèles, qu’exigera-t-elle en retour ?

    Histoire par: Mar Julia

    « L’horreur me fait peur mais je suis toujours là » note : Bien que je n’aie pas la preuve que c’est ce que la divinité veut en retour, j’ai mes soupçons :

    via GIPHY

    Celui-ci vous sort

    Illustration de Molly Mendoza

    La description: Il se passe quelque chose d’étrange dans ce bar karaoké ; les paroles sont ajoutées aux chansons, des visuels troublants apparaissent dans les vidéos. Un jeune homme est fasciné, essayant de résoudre le mystère – et d’entrer en contact avec l’esprit qui se cache derrière tout cela.

    Histoire par: Molly Mendoza

    « L’horreur me fait peur mais je suis toujours là » note : Il est temps d’aller dans un autre bar karaoké.

    Diffusion

    Art de Grendel Menz

    La description: Une jeune femme, tourmentée par sa mère surprotectrice, voit sa vie devenir encore plus incontrôlable lorsque ses pensées commencent à être diffusées à la radio.

    Histoire par: Grendel Menz

    « L’horreur me fait peur mais je suis toujours là » note : Imaginez que vos pensées soient entendues par tout le monde autour de vous sans votre permission. Ouf.

    Maille coulée

    Illustration de Tess Eneli Reid

    La description: Dans un avenir pas si lointain, un stagiaire d’une centrale nucléaire, travaillant dans la monotonie de la maintenance avec ses collègues de travail, se met à écouter le réacteur.

    Histoire par: Tess Eneli Reid

    « L’horreur me fait peur mais je suis toujours là » note : Écoutez… le réacteur ? Oh cher…

    Col roulé

    La description: Au début, elle portait le col roulé pour cacher son visage. Mais c’est plus calme à l’intérieur du col roulé. Il est en sécurité à l’intérieur du col roulé.

    Histoire par: Joie San

    « L’horreur me fait peur mais je suis toujours là » note : Je déteste être soudainement très nerveux à propos d’un col roulé.

    La description: Rachel devient aide familiale à domicile pour une femme âgée sur une propriété rurale. Les choses entre la femme et sa fille ont été tendues, et Rachel se rend vite compte que ce n’est pas un travail ordinaire.

    Histoire par: Olivia Stephens

    « L’horreur me fait peur mais je suis toujours là » note : Il est temps de refaire ce profil LinkedIn et de trouver un nouvel emploi MAINTENANT.

    Art note: Les illustrations seront révélées le 13 octobre, cependant, vous pouvez consulter un échantillon du travail de Stephens dans mon article sur Artie et la lune du loup.

    Croquis de personnages Fraise Kiwi

    Croquis de personnages de Shannon Wright

    La description: En attendant un tour, Deja et ses amis se dirigent vers un dépanneur pour des boissons et des collations. Sous les étranges lumières fluorescentes, Deja se retrouve soudainement seule – ou peut-être pas seule, après tout.

    Histoire par: Shannon Wright

    « L’horreur me fait peur mais je suis toujours là » note : Est-ce le dépanneur auquel je ne devrais pas faire confiance ? Les lumières?? Le fait qu’Uber ne soit pas encore là ???

    Art note: L’illustration complète sera dévoilée le 15 octobre !

    • Comment survivre à une hantise

    La description: Les planchers ondulent, les escaliers bougent, les murs boivent votre sang. Le Père est une ombre lointaine, la Mère foule les plaques usées sur le sol et les cris du Bébé résonnent dans un couloir lointain. C’est home sweet home.

    Histoire par: Jade Zhang

    « L’horreur me fait peur mais je suis toujours là » note : Les murs BOIRE TON SANG ?! Excuse-moi?????

    Art note: L’illustration complète sera dévoilée le 18 octobre !

    Vous pouvez consulter le Kickstarter en suivant ce lien ici !

    (image vedette : Maya McKibbin)

    Vous voulez plus d’histoires comme celle-ci ? Devenez abonné et soutenez le site !

    —Le Mary Sue a une politique de commentaires stricte qui interdit, mais sans s’y limiter, les insultes personnelles envers n’importe qui, discours de haine et trolling.—

    Une astuce que nous devrions connaître ? [email protected]

    Articles en vedette

    Derniers articles

    Articles similaires